Djenné / Vitré, deux patrimoines

Djenné au Mali
Vitré (Bretagne,35)

 Djenné

Ville du Mali, en Afrique de l’Ouest, Djenné est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Elle se situe dans le delta intérieur du Niger et de son affluent le Bani, dont la montée des eaux (juillet-octobre) assure l’abondance des récoltes. Bâtie sur une île, sa population avoisine les 15 000 habitants. Son nom signifie " génie des eaux " en Bozo.

Orientée vers l’agriculture, l’élevage et la pêche,  Djenné vit également d’artisanat et de tourisme. Cependant, l’économie, tributaire du climat, souffre encore des récentes années de sécheresse.

 

 

Le fleuve dans les environs de Djenné par Françoise GRÜND

 

Très animée le lundi, jour du grand marché, la ville présente une architecture en terre battue (banco), de style soudanais et marocain : la magnifique mosquée, les belles demeures et le site archéologique de Djenné-Djeno attirent de nombreux touristes. La Mission Culturelle de Djenné a pour vocation de conserver son patrimoine .

 

 

          

 

                                                                                                                                     

 

Djenné est une des plus anciennes villes du Sud Sahara. En effet, son origine remonte au IIIème siècle avant JC (Djenné-Djeno). Grand centre commercial, Djenné est restée longtemps le point de transit des caravanes transsahariennes et connut son apogée au XVIème siècle.

 

 

          

 

                                                                                                                             

 

 

Sa mosquée, ses marabouts réputés, ses écoles coraniques font de Djenné-la-Sainte un centre religieux reconnu. Toutes les couches sociales et professionnelles participent à la vie associative. Les femmes y sont actives (maraîchage). La vie sportive est rythmée par les matchs de football et de basket-ball.

 

 

Femmes de l'association maraîchère en réunion au centre de Djenné

 

Actuellement, la ville de Djenné est malheureusement classée patrimoine en péril par l'UNESCO en raison de l'insécurité qui s'est installée (menace djihadiste). Les revenus liés au Tourisme se font rares et les habitants peinent à subvenir à leurs besoins. Les maisons en banco sont difficilement entretenues et certaines d'entre elles sont tombées au coeur de Djenné.

 

 

Vitré

Vitré est une ville de 17 000 habitants située en Ille et Vilaine, département de Bretagne (35).

Cité médiévale, la ville conserve un château fort et de vielles rues, témoins de ce passé. Son important patrimoine médiéval et classique lui a valu le label Ville d'art et d'histoire et l'inscription à la liste des Plus beaux détours de France.

Château de Vitré
Château de Vitré
La ville est située sur les pentes encaissées de la Vilaine et est coupée en trois parties : les quartiers Nord, le centre-ville historique et les quartiers sud. Vitré se situe dans le Massif Armoricain à l'interface de zones de grès (clairs), et de schistes. Aussi, trouve-t-on beaucoup de constructions qui font appel à ces deux matériaux dans la construction et en premier lieu le château.

Durant le Moyen Age et l'époque moderne, Vitré était un important foyer de peuplement et une grande ville. Cela explique que le patrimoine de la ville est d'une très grande richesse. C'est une des villes de Bretagne qui a le mieux conservé son aspect d'autrefois avec ses maisons à porche ou à pans de bois (3e ville de Bretagne après Rennes et Vannes), ses remparts, son patrimoine religieux, ses vieilles rues, etc. Vitré est un parfait exemple d'une ville d'il y a 500 ans.

 

                                                       

 

L'économie du Pays de Vitré est principalement tournée vers l'agroalimentaire et les nouvelles technologies. Vitré est la première région mondiale productrice de puces électroniques.

                                                           

 

 

Vitré a signé des accords de jumelage avec 8 villes, parmi lesquelles Djenné, et contribue ainsi au développement de liens d'amitié et de solidarité.

 

 

 

Les points communs

Djenné et Vitré sont des vil!es jumelles et nous pouvons établir des points communs : un riche patrimoine , une histoire qui se lit à travers l'architecture, la recherche du développement touristique et une économie toujours en lien avec l'agriculture.

 

 

L'auberge du Château-le vieux Vitré
Entrée derrière la mosquée de Djenné par Françoise GRÜND